Version mobile

Impromptus

Des coups de cœur et des coups de sang dans des textes courts et improvisés, à l'image des fameux "Propos" d'Alain ; des réflexions souvent empreintes de colère sur des faits historiques, des comportements sociaux, des réactions politiques, des règles de conduite.

Je, soussigné, Claude Merle de Montrevel, lègue à mes concitoyens l’amour de ma patrie. Ma patrie, ce fut d’abord celle des Burgondes qui, après la grande invasion des barbares du nord, finirent par s’installer dans ce qui allait devenir la Bourgogne. Ma patrie, ce fut ensuite la France, quand la Bourgogne lui fut annexée. Ma patrie, ce sera demain l’Europe. Demain tarde un peu, à mon gré ; mais il faut être optimiste avant de mourir. L’Europe se fera un jour, j’en suis certain. Ce dont je suis également persuadé, c’est qu’elle ne se fera pas dans la douceur et dans la joie.

De tous temps ont existé des microbes engendrés par des endroits manquant d’hygiène.

Depuis quelques années, une pratique très désobligeante pour les clients a été instaurée par les dirigeants de certaines chaînes de grandes surfaces commerciales : elle consiste à obliger les...

Le bon roi Louis XVI était très intelligent ; ce n’était malheureusement pas un homme d’action.

Une de ses illustrations quotidiennes se situe sur les trottoirs de la plupart de nos cités : le pauvre piéton doit éviter les crottes de chien et les tessons de bouteille, laisser passer les...

Ils sont pleins de gentillesse envers nos envahisseurs. Ils les protègent, les défendent, les enhardissent.

Il ne s’agit pas ici d’un objet d’art.

La TVA sur le suicide

La taxe sur la valeur ajoutée est une belle invention française qui a été largement adoptée par de nombreux pays.

Nos enfants de la patrie sont de moins en moins nombreux. Nos couples de Gaulois et de Francs, quand ils ne sont pas homosexuels, lésinent à procréer.

La célébration à Paris du centenaire de l’armistice du 11 novembre 1918 qui a mis fin à la guerre de 1914-1918 s’est accompagnée d’un grand nombre de parades de toutes sortes.

Louis XVI était très intelligent mais ce n’était malheureusement pas un homme d’action.

Elle figure dans les rêveries de Jean-Jacques Rousseau qui ne pouvait concevoir qu’une démocratie directe, seule susceptible de donner le pouvoir au peuple.

Ils sont légion dans l’histoire universelle ces être très particuliers qui ont le don de se faire adorer par la multitude et ainsi le pouvoir de lui faire faire n’importe quoi.